Les prairies maigres de fauche

Arrhenatherion elatioris

En quelques mots

Les prairies maigres de fauche sont des prairies fleuries où abondent de nombreuses espèces de fleurs telles que la marguerite, la centaurée, le cerfeuil sauvage ou le salsifis des prés. Ces fleurs rivalisent avec de grandes graminées, dont le fromental (Arrhenatherum elatius) qui caractérise cette association végétale justement nommée : Arrhenatherion

Cette association végétale se développe sur des sols relativement pauvres en éléments nutritifs et subissant un rythme de fauche lent (maximum deux fauches/an). Autrefois majoritaire en Fagne-Famenne, ce type de prairies devient de plus en plus rare. A cause de la fertilisation intensive, les espèces préférant les sols pauvres disparaissent. La précocité des dates de coupe, quant à elle, empêche les espèces à croissance lente d'arriver en graine. Il s’en suit une banalisation de la prairie qui ne présente plus que quelques espèces de graminées compétitives. Cet appauvrissement généralisé de la composition floristique des prairies a comme inévitable conséquence une chute du nombre et de l’abondance des insectes, entrainant une raréfaction des espèces qui s’en nourrissent.

Notre projet a pour objectif

...de rétablir une centaine d’hectares de prairies maigres de fauche en bon état de conservation.  Pour ce faire une étude préalable sera mise en place pour déterminer les méthodes les plus appropriées pour restaurer cet habitat. Ces restaurations s’effectueront ensuite sur des Réserves Naturelles Natagora, sur des prairies acquises dans le cadre du projet ou sur la propriété de toute personne souhaitant collaborer avec le projet. Une gestion appropriée et un statut de protection durable seront donnés à ces prairies restaurées.

Plus d'informations

Au sujet des prairies maigres de fauche sur le portail biodiversité en Wallonie, ou sur la fiche Natura 2000 éditée par le DNF/DGARNE.

Lettre d'information

Intéressé par notre projet ? Inscrivez-vous pour être informés de l'avancement de nos actions.

Désinscrivez-vous de notre newsletter

Partenaires