Le triton crêté (Vildaphoto : Rollin Verlinde)

Le triton crêté

Triturus cristatus

En quelques mots

Le triton crêté doit son nom à la haute crête que le mâle arbore en période nuptiale. C’est la plus grande des quatre espèces de tritons de notre région. Il s’agit avant tout d'une espèce de nos campagnes et paysages bocagers. Plus exigeant que les autres tritons, il se reproduit de préférence dans les mares assez profondes et riches en végétation. Au cours des dernières décennies, de nombreuses mares et zones humides ont été comblées ou dégradées. En parallèle, de nombreux éléments nécessaires à sa phase de vie terrestre tels que les haies, les prairies riches en espèces, et les haies et autres abris se sont raréfiés de nos paysages. A l’heure actuelle, le triton est encore présent dans l’ensemble du pays mais avec des populations tellement isolées que la survie de l’espèce sur le long terme est fortement compromise.

Notre projet a pour objectif

...de mettre en place un minimum de 75 mares favorables à la dispersion et la recolonisation des derniers sites de Fagne-Famenne où l’espèce est présente. Cette action principale s’appuiera sur une étude approfondie des populations subsistantes et s’accompagnera de la mise en place d’éléments bocagers favorables à la vie terrestre de l’espèce (haies, lisières, tas de bois,...).

Plus d'informations

Sur le triton crêté sur le site de l'herpétofaune de Natagora ou sur la fiche Natura 2000 éditée par le DNF/DGARNE.

 

Lettre d'information

Intéressé par notre projet ? Inscrivez-vous pour être informés de l'avancement de nos actions.

Désinscrivez-vous de notre newsletter

Partenaires