L'agrion de mercure (Photo: Gilles San Martin)

L'agrion de mercure

Coenagrion mercuriale

En quelques mots

Le petit agrion est identifiable grâce au dessin en forme du symbole du mercure présent sur son abdomen. Il se reproduit dans les fossés et ruisseaux à courant lent, riches en carbonates et généralement bien ensoleillés, avec une végétation émergente abondante comprenant des plantes telles que le cresson de fontaine, la petite berle ou la véronique des ruisseaux. Le curage et à la rectification des cours d’eau, la dégradation de la qualité des eaux et le piétinement des berges par le bétail sont autant de causes qui ont amené cette fragile demoiselle sur la liste des espèces en danger critique d’extinction. A l’heure actuelle, il ne subsiste qu’une seule population viable sur le long terme en Wallonie. Elle se situe au cœur de de notre zone de projet dans la région de Beauraing.,

Notre projet a pour objectif...

...de maintenir et développer ce noyau de population en restaurant les fossés devenus inadéquats (reprofilage des berges, faucardage, coupe de certains arbres faisant de l’ombre) et en créant 500 m de nouveaux fossés dans les zones favorables. Cette action s’appuiera sur une étude approfondie des populations subsistantes et s’accompagnera de la rédaction d’une note technique en faveur de l’espèce à destination du monde agricole.

Plus d'informations

Sur l'agrion de mercure sur le portail biodiversité en Wallonie, ou sur la fiche Natura 2000 éditée par le DNF/DGARNE.

Lettre d'information

Intéressé par notre projet ? Inscrivez-vous pour être informés de l'avancement de nos actions.

Désinscrivez-vous de notre newsletter

Partenaires