Quelle est la méthode la plus appropriée pour restaurer les prairies ?

Des essais de terrain seront mis en place dès l’été 2013 afin d’étudier l’efficacité des différentes techniques de restauration biologique en prairie. Des analyses de sol sont également prévues afin de déterminer les teneurs en azote et en phosphore, qui sont des éléments limitant la diversité florale. Les essais entrepris et les analyses de sol orienteront les actions de restauration à entreprendre. 

Les relevés botaniques permettent d'évaluer les mesures de restauration mises en oeuvre (photo : Patrick Lighezzolo)

Lettre d'information

Intéressé par notre projet ? Inscrivez-vous pour être informés de l'avancement de nos actions.

Désinscrivez-vous de notre newsletter

Partenaires