Inventaire des populations de chauves-souris par capture. Ici un grand rhinolophe. (Photo : Gilles San Martin)

Le grand rhinolophe

Rhinolophus ferrumequinum

En quelques mots

Le grand rhinolophe, joyau de nos grottes, y hiberne tout l'hiver. Son nez en forme de fer à cheval, sa grande taille et son sonar à 80 kHz le rendent difficile à confondre. Mais encore faut-il le croiser… En effet, cette espèce montre une inquiétante diminution de ses populations et est considérée en danger critique d’extinction. Le grand rhinolophe est notamment menacé par la dégradation de ses territoires de chasse due aux remembrements et aux pratiques agricoles intensives. Une autre menace consiste en la régression de la diversité, de la quantité et de la qualité des proies, en raison de l’emploi généralisé et massif de pesticides, de produits antiparasitaires pour le bétail et d'engrais chimiques.

Notre projet a pour objectif

...de restaurer des territoires de chasse attractifs pour les trois espèces de chauves-souris ciblées par le projet. Pour ce faire, il est prévu de planter plus de 10 km de haies ainsi que 10 vergers hautes tiges (250 arbres). Pour le grand rhinolophe, ces éléments seront placés de manière à créer des zones de liaison à proximité des colonies subsistantes sur la zone de projet. De même, la restauration de prairies maigres sera directement favorable à l’augmentation des proies disponibles. Enfin, des séances d'information ainsi qu’une note technique à destination du monde agricole seront réalisées afin de limiter l’usage de pesticides, d'engrais et de vermifuges.

Plus d'informations

Au sujet du grand rhinolophe sur le portaill biodiversité en Wallonie ou sur la fiche Natura 2000 éditée par le DNF/DGARNE, et sur les chauves-souris en général sur le site de Plecotus.

Lettre d'information

Intéressé par notre projet ? Inscrivez-vous pour être informés de l'avancement de nos actions.

Désinscrivez-vous de notre newsletter

Partenaires