Quelles menaces pèsent sur nos espèces et nos prairies?

Ce contact avec la réalité permet également d’identifier les risques et menaces qui pèsent sur les prairies et les populations. Le milieu est-il stable ou bien en évolution défavorable ? Y-a-t-il des menaces directes sur les habitats suite à des activités forestières, agricoles ou urbanistique ? Nos six espèces occupent des habitats semi-naturels, c'est-à-dire modelés par l’homme. Ces habitats ne sont donc pas stables dans le temps. Par exemple, les prairies maigres de fauche sont menacées par l’utilisation d’engrais et l’augmentation de la fréquence des coupes. Une évaluation détaillée de l’évolution de trois sites Natura 2000 en Famenne a montré récemment que 20 à 50% des habitats prairiaux ont été dégradés par labour, sursemis, pâturage intensifs et amendements d’engrais dans un intervalle de seulement 5 ans (2003 – 2008). 

L’intensification des prairies a pour conséquence un appauvrissement généralisé de la flore qui provoque inévitablement une chute du nombre et de l’abondance des insectes. Ceci entraîne la raréfaction des espèces qui s’en nourrissent et en particulier des espèces ciblées par le projet.

L’inventaire des habitats existants et potentiels, des populations des espèces ciblées et des menaces permettra d’avoir une vue d’ensemble de la situation et de pointer les priorités pour les mois et les années à venir. En effet, nous savons déjà que certaines populations sont dans une situation plus critique que d’autres et qu’il faut d’abord sauver celles-ci avant d’entamer des activités sur l’ensemble.

Inventaire des populations de tritons crêtés par capture au moyen de nasses (Photo : Olivier Kints)

         <<< page précédente                                                                                         page suivante  >>>

Lettre d'information

Intéressé par notre projet ? Inscrivez-vous pour être informés de l'avancement de nos actions.

Désinscrivez-vous de notre newsletter

Partenaires